Jouer au casino en ligne

actualité casinos

conséquences de la législation des paris en ligne

Après l’annonce du changement de la législation des jeux de casinos, ainsi que des paris sportifs, tous les opérateurs attendent de grands changements. Présidé par le ministre du budget français Eric Woerth, ce projet de loi légalise les paris en ligne et compte apporter des changements considérables dans ce domaine. Mais quels pourraient être ces changements et comment le grand public les percevra-t-il?

L’ouverture à la concurrence est uniquement axée sur les jeux en ligne mais il ne s’agit pas ici de toutes sortes de jeux puisque seuls trois secteurs entreront en compétition. Il s’agit  des paris hippiques sous forme mutuelle, des paris sportifs sous forme de pari à cote et du Poker en ligne. Pourtant, depuis longtemps, lorsque l’on parle de paris sportifs en ligne (surtout en France), l’on pense tout de suite aux deux géants : la Française des Jeux et PMU, si bien que la promulgation de cette loi du 5 mars 2009 pourrait être fatale à ces deux grandes boîtes. En effet, la concurrence, sensée être ouverte début 2010, mettra fin au monopole de ces deux principaux opérateurs. Cette situation pourrait être bénéfique, et pour le grand public et pour les nouveaux sites de paris en ligne qui y trouveront chacun leur compte.

Les bons comme les mauvais côtés

D’après les experts, ce projet de loi a surtout été élaboré dans le but de préserver tous les joueurs en garantissant au mieux l’ordre public et social. Afin d’y parvenir, les dispositions du Code monétaire et financier ont été raffermies. Cela implique que si le site de jeux est non agréé, le compte du joueur ne sera jamais alimenté. Il s’agit à la fois d’une mesure de protection pour les joueurs et une façon d’alimenter les caisses de l’Etat. C’est pour cette raison qu’avant de jouer sur la toile, il faut être très vigilent, entreprendre des enquêtes pour ne pas être victimes des sites de jeux illégaux.

En effet, toutes les personnes ayant participé aux jeux, qu’ils soient joueurs abonnés ou non, seront sévèrement punis en cas d’appréhension. Ils peuvent encourir jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Pour toute publicité de services de jeux ou de paris, il est indispensable d’avoir une autorisation de l’état sous peine de payer une amende de plus de 300 000 €. Mais l’ouverture à la concurrence pourrait aussi augmenter le pourcentage de dépendance au jeu. En effet, la facilité d’entrée dans les jeux et l’existence d’innombrables sites pourraient faire plus de mal que de bien !  Ainsi, pour le bien des joueurs, plusieurs moyens ont été mis en place pour lutter contre la dépendance au jeu.  Le plafonnement des mises a été révisé, l’approvisionnement du compte du joueur est surveillé de très près par la « cyberdouane ». Un indicateur du temps passé à jouer figure sur tous les sites afin que le joueur n’y passe pas une éternité au risque de se ruiner même le jour d’un vendredi 13

Les clauses de la législation

La loi promulguée comporte des cahiers de charge et d’autres clauses générales. Les arguments évoqués comprennent diverses exigences comme la protection des mineurs, la prévention des comportements d’addiction au jeu, la traçabilité des opérations de jeu, la régularité des opérations de jeu qu’il s’agisse de retrait ou de versement d’argent, la lutte contre la fraude et le blanchiment, l’obligation d’avoir un siège central situé dans l’espace économique européen, la séparation de compte pour les activités sur le territoire français et la domiciliation bancaire des joueurs en France. Seul le titulaire du compte, c’est-à-dire le joueur, peut bénéficier de ses gains, il ne faut surtout pas que les moyens de paiement soient anonymes. Les autres opérateurs européens qui veulent bénéficier de l’ouverture des jeux en France doivent avoir un correspondant qui y réside.

Les risques qu’encourent les joueurs

Même si ce projet de loi a été élaboré dans l’intérêt de tous, les joueurs courent encore les mêmes risques qu’auparavant. D’après l’article 1967 du Code civil : « la loi n’accorde aucune action pour une dette de jeux ou pour le paiement d’un pari ». De ce fait, si jamais un joueur ne perçoit pas la somme qui lui est due après un pari, les tribunaux français ne peuvent rien faire pour l’aider. Ensuite, selon l’article 1967 du Code civil, il est impossible pour un joueur de se déclarer victime d’une supercherie ou d’une escroquerie s’il a payé de manière volontaire. Enfin, tout joueur ayant joué dans les sites illégaux de jeux en ligne est considéré comme complice selon les articles 121-6 et 12-7 du Code pénal.

Les joueurs ne seront pas protégés à 100% et devront adopter une attitude nouvelle. Mais en ces temps où les sites de paris fleurissent et où il est difficile de distinguer le bon du mauvais. Les meilleurs sites réclament toujours les papiers d’identité et offrent une assistance à la clientèle en cas de problème de règlement de gains ou d’autres transactions. Afin de réduire les risques de perdre de l’argent, les joueurs doivent vérifier de près leur solde et ne pas se contenter de jouer car bien qu’une nouvelle législation a été mise en place, les sites arnaqueurs continuent de voir le jour.

Source www.casinos-jackpots.net

Record des participants aux WSOP de Harrah’s à Las Vegas

WSOP de Harrah’s à Las Vegas : un record établi

En 2009, les 60 875  joueurs ont participé aux 57 tournois à bracelets. Depuis que le groupe Harrah’s a racheté la franchise des WSOP, une augmentation considérable s’est fait ressentir surtout au niveau du nombre de participations qui est passé de  50 880 pour les 55 premiers tournois de l’année dernière à 63 706 cette année. Les tournois ne connaissent pas la crise financière ainsi que la concurrence médiatique face à la Coupe du Monde de football.

Le Président des WSOP est content du fait que les fans de poker renforcent le statut des World Series Of Poker malgré les autres événements qui se déroulent simultanément. Le WSOP fait partie des compétitions les plus populaires avec toutes catégories confondues. Durant ses années consécutives, les WSOP présenteront un prizepool largement supérieur à 100 millions de dollars. Le service de communication des WSOP a annoncé les chiffres-clés de ces 41e WSOP.

Un record pour la Main Event ?

Les World Series of Poker peuvent se féliciter d’être l’événement de poker qui a battu le record de participation dans le monde du poker. Pour cette année, les salles de jeu ont été réétudiées après les incidents de l’année précédente où les organisateurs ont refusé des centaines de joueurs pour le jour 1D de la Main Event à 10 000  dollars. Cette situation a engendré une perte de plusieurs milliers de dollars de prizepool en plus ainsi que la réduction de nombre de joueurs qui avaient la chance de remporter le titre de l’année.

Avec une nouvelle réorganisation des salles de jeu de la Convention Center Rio Hotel & Casino, les WSOP ont décidé de décaler le départ de la Main Event après le 4 juillet, la date de l’indépendance des USA. En 2006, le nombre de participants était de 8 773, mais avec la législation américaine et l’interdiction générale du poker en ligne aux États-Unis, les possibilités de qualification sur Internet sont limitées et  les joueurs perdent de leur enthousiasme. Les Main Event n’ont pas dépassé les 7 000 participants, ce qui pourrait encore être le cas pour cette année au vue du record des WSOP 2010.