Jouer au casino en ligne

blackjack

Blackjack gratuit sur mybet casino

 

But du jeu

L'objectif du blackjack est d'obtenir 21 ou une valeur supérieure à celle de la main du dealer en essayant de se rapprocher le plus de 21, sans pour autant dépasser cette valeur. Contrairement au blackjack classique, le dealer prend sa deuxième carte après que le joueur ait joué sa main. 

Règles du jeu

Vous recevez deux cartes retournées. Le dealer reçoit quant à lui une carte couverte déposée sur la table. En fonction de la carte retournée du dealer, il existe les trois possibilités suivantes :

  1. La carte retournée n'est pas un As : on vous proposera de vous coucher
    Si vous n'avez pas de blackjack, l'option Reddition (se coucher) vous est offerte. Si vous acceptez, vous perdez la moitié de votre mise initiale et la main est terminée.
  2. La carte retournée est un As : on vous proposera de contracter l'assurance
    Si la carte retournée du dealer est un As et vous n'avez pas de blackjack, une assurance (Insurance) vous sera proposée. Assurer votre main signifie que vous placez un deuxième pari (la moitié de la mise initiale) selon lequel le dealer a un blackjack. Si tel est le cas, vous perdez votre pari initial mais votre pari d'assurance sera payé à 2-1. Si le dealer n'a pas de blackjack, le pari d'assurance est perdu.

    A partir du moment où vous avez choisi l'assurance, la main est jouée jusqu'à la fin. Si vous dépassez 21, le pari initial est perdu mais le pari d'assurance reste valable jusqu'à ce que la main du dealer soit entièrement jouée.

  3. Si la carte retournée est un As : on vous proposera l'option de paiement „Even Money“
    Si la carte du dealer est un As et vous avez un blackjack, l'option „Even Money“ vous sera proposée. Vous acceptez cette option si vous pensez que le dealer a également un blackjack.

    Si vous acceptez l'option „Even Money“, votre pari est immédiatement payé à 1-1. Vos jetons sont alors doublés et déposés dans le cercle des paris.

    A noter: si vous acceptez l'option „Even Money“, vous renoncez au paiement normal à 3-2, que le dealer ait un blackjack ou non.

Options du jeu:

Aller au Menu Principal – Options pour consulter la liste suivante:

Qualité graphique: Vous pouvez changer ceci à Bas si vous remarquez des ralentissements dans le jeu à cause des capacités traitantes de votre ordinateur. Note: les ralentissements dans le jeu peuvent être aussi le résultat des problèmes reliés à Internet comme les périodes d'usage achalandées.

Effets Sonores: Ceci tourne les sons de jeu (tel que les cartes claquement et les sonneries, (quand vous cliquetez sur les boutons) ouvert et fermé.

Voix du croupier: Ceci tournera les messages tel que "Le Joueur Gagne" ouvert et fermé.

Musique d'ambiance: Ceci tourna les sons d'un casino normal, tel que les gens qui parlent dans l'arrière-plan. (Ces sons sont très calmes en comparaison des autres sons.)

Savez-vous tout sur le Blackjack?

Les origines du Blackjack reposent sur une légende racontant sa familiarité avec le jeu français « Chemin de fer » qui est une variante du baccarat. Il aurait été joué pour la première fois au XVIIIème siècle sous le nom de « Vingt-et-un » ou « Twenty One ». Aujourd’hui, le Blackjack est le jeu le plus prisé des adeptes des casinos français à travers le monde.

Le principe du jeu est simple : le joueur qui possède en même temps l’As et le Valet de pique gagne une somme d’argent supplémentaire. En effet, le nom de « Blackjack » vient de « jack » pour le valet de pique en anglais et de « black » pour noir, qui est la couleur de la feuille de pique. Ce joueur possède alors la main ou la combinaison la plus forte.

Le Blackjack, un jeu auparavant banni

Au XIXème siècle, lorsque le Blackjack était introduit aux Etats-Unis, les jeux de casinos furent interdits par la loi. Les Américains commençaient pourtant à aimer ce jeu et continuaient à jouer au Blackjack en cachette. Le gouvernement américain, à la tête de la première puissance mondiale estimait que le blackjack menait à la corruption et à la propagation des crimes organisés par la mafia. Une loi fut ainsi votée en 1910, stipulant que les jeux de casinos étaient illégaux. Constatant que de plus en plus de personnes s’étaient embarquées dans cette chasse au trésor et cette course infernale contre la loi, le gouvernement américain décida d’abolir les jeux de casinos dans certains Etats. Mais en 1930, le Blackjack fut légalisé au Nevada et dans l’Etat du New Jersey. Peu à peu, il retrouva sa place jusqu’en France, où le jeu fut à nouveau autorisé en 1969. Pour plus de précautions, le gouvernement américain publia alors des lois protégeant les joueurs.

Des ouvrages dédiés au Blackjack

Comme les règles du jeu et le comptage des cartes étaient assez flous, certains professeurs et théoriciens se mirent à publier des ouvrages, proposant des règlements mathématiques logiques avec plusieurs façons de gagner au Blackjack. Ces livres étaient devenus des références en matière de jeu et  les méthodes décrites par ces scientifiques furent adoptées comme stratégies de base au Blackjack. Ce fut le cas d’un article intitulé « La stratégie optimale au Blackjack », écrit par Roger Baldwin en 1956, publié dans le journal de l’association américaine des statistiques. Mathématicien de renom, Baldwin décrivit avec études au préalable des probabilités de gain en fonction des cartes du donneur et du joueur. Cette stratégie de base donnait un avantage au joueur lambda car permettait la diminution des gains des casinos à 1%. Ce pourcentage paraît minime mais peut rapporter gros au joueur.

« Battez le croupier »

C’est le titre d’un livre qui avait battu les records de vente lors de sa publication en 1962. À travers ses études, le professeur Edward Thorp développa plusieurs méthodes pour compter les cartes. Apparemment simples et efficaces, « Battez le croupier » était le miracle tant attendu par les joueurs invétérés du Blackjack. Les stratégies et des initiations au comptage de cartes avancées par le professeur ont permis à plusieurs milliers de joueurs à travers le monde de gagner si facilement et rapidement au Blackjack. Cependant, ces méthodes n’étaient pas accessibles à tous les joueurs, surtout débutants, car les formules proposées étaient des plus avancées et requièrent une dure vigilance et une certaine adresse. Plusieurs joueurs ont cru que les méthodes du professeur Edward Thorp leur permettraient de tricher et de manipuler le croupier facilement. A l’issu de cet écrit, certains casinos ont du changer les règles du jeu, les menant à leur avantage. Mais cela n’a pu durer car les joueurs protestèrent de plus bel en forçant les maisons de jeux à revenir aux règles précédentes. « Battez le croupier » est devenu un livre légendaire qui a marqué l’histoire du Blackjack, bref, le premier révolutionnaire des jeux.

Les compteurs de cartes des années 1960

Après la publication de cet ouvrage du professeur Thorp, plusieurs hommes sont devenus des compteurs de cartes professionnels. Ils étaient engagés puis payés pour déterminer les jeux favorables à certains joueurs. Ceci étant, ils augmentaient la mise à un niveau considérablement élevé. Redoutables « machines de guerre », ces compteurs de  cartes professionnels ont réussi leur vie et étaient devenus des millionnaires incontestés. Craignant de voir leurs casinos « piétinés » par la force inouïe de ces hommes, les propriétaires finirent par abandonner les jeux de cartes simples au Blackjack pour les remplacer par le « sabot », qui consiste à utiliser 5 à 8 jeux par partie. L’affaire s’était compliquée au fil du temps, surtout pour les joueurs débutants et moyens. Mais malgré cette difficulté, et le fait que les compteurs de cartes n’ont plus ce privilège d’auparavant, le Blackjack  reste le jeu favori des amateurs de casinos, et ce, incontestablement, jusqu’à nos jours.

Jouer au blackjack

L’origine de ce jeu vient du célèbre vingt et un. Dans le black jack, le principal adversaire est le casino lui même appelé ici « la banque » mais non les autres joueurs sur la table. Le but est de rapprocher le plus possible d’une totalité de vingt et un sans les dépasser. Si un joueur dépasse les vingt et un, alors il perd sa mise et on dit qu’il a « sauté » ou qu’il « crève ».  Les cartes numérotées de 2 à 10 gardent leur valeur initiale. Chaque figure est compté de dix points et les As sont comptés de un ou de dix selon le choix des joueurs. En général, le vrai black jack est composé d’un As avec une autre carte d’une valeur de dix donc la carte 10 et les cartes à figure. Si on obtient vingt et un avec trois cartes ou plus, c’est plus le blackjack mais on tient même compte des points.

Et comme dans tous les autres jeux de cartes, le jeu est assuré par un croupier qui se charge d’assurer le bon déroulement des jeux dans les règles et qui partage aussi les cartes. Ce croupier va en début de partie distribué une carte à face visible à chaque joueur et tire une à face visible pour lui. Il tire ensuit pour tous les joueurs une autre carte à face visible et une à face cachée pour lui. Puis, chaque joueur va ensuite choisir s’il veut ou non une nouvelle carte en plus. Et en étant une règle dans ce jeu, le croupier va tirer autant de cartes qu’il veut pour lui afin d’avoir une totalité comprise entre 17 et 21.

Le fait que le croupier reçoit les cartes en dernier augmente ses avantages, de plus il dispose de cette règle qui stipule qu’il peut tirer autant de carte pour avoir entre 17 et 21. Mais, la seule chose à faire pour éviter cela et mettre cet avantage à notre profit c’est de savoir quand tirer une carte et quand s’arrêter. Avant de faire cette stratégie, il faut d’abord comparer les cartes en notre possession contre celle à face visible du croupier. Dans le blackjack, il y a ce que l’on appelle l’assurance. Si la première carte du croupier est un As, un joueur a la possibilité de s’assurer contre son blackjack. Ainsi, il paie la moitié de sa mise initiale. Si le joueur fait blackjack, le joueur perd sa mise mais se voit payer l’assurance. Puis il y a aussi le split : quand un joueur obtient deux cartes de mêmes valeurs, il peut les séparer afin de jouer avec deux jeux. Et comme tous les autres jeux de casinos, vous pouvez aussi jouer en ligne le blackjack en vous inscrivant dans les sites de casinos qui sont aujourd’hui tellement nombreux.