Jouer au casino en ligne

casinos france

Casino d’Arcachon : la crise touche le monde des jeux

Appartenant au célèbre groupe Partouche, il s’installe depuis 1903 dans le château de Deganne et essaie de garder la tête hors de l’eau malgré la crise qui le tire vers les bas fonds. Lors d’un entretien avec le responsable de l’établissement depuis 2009, Gérald Hamo a avoué que la baisse de la fréquentation est due premièrement à l’interdiction de fumer dans les endroits publics, or avec le stress, certains joueurs ont besoin d’une bouffée pour se remettre d’aplomb. Ensuite, le fait de devoir présenter la carte d’identité à l’entrée du casino freine aussi l’ardeur des gens qui n’en sont pas munis pour la plupart.

Le produit brut des jeux a connu une baisse de 15% par rapport à l’année précédente et c’est une décroissance à ne pas prendre à la légère. La crise économique égratigne tout sur son passage. Toujours d’après le directeur du casino, si les joueurs misaient 60 euros avant, aujourd’hui c’est à peine s’ils sortent 15 euros de leur poche. Cet écart se fait sentir lourdement dans la caisse de l’établissement. Mais ils ont encore plus d’un tour dans leur sac et afin de donner plus d’animation, ils organisent des petits concerts par exemple de soul dans le restaurant mais aussi ils offrent une possibilité d’étendre les jeux sur place pour attirer plus de monde.

Ils doivent miser sur les autres distractions dans le château en dehors des jeux comme le poker, les machines à sous, les roulettes… Le gérant de l’établissement a aussi mentionné le fait que le manque de parking dans l’enceinte du château est un grand frein pour l’épanouissement de l’activité. En effet, il est obligé de partager le parking avec les fréquentations de la plage voisine. En dehors de ces problèmes externes, en interne, la surface des salles dans le manoir aussi constitue un point à améliorer. Elles sont assez petites et il est difficile d’organiser des tournois de poker avec 200 participants si on n’utilise pas deux salles sur étages. Cela engage non seulement les pièces, mais également plus de personnel et le confort des joueurs n’est pas vraiment très au top.

Coté administratif, le maire de la ville aurait comme projet de laisser le château Deganne au Palais du congrès et de faire déménager le casino.

Interrogé la dessus, le directeur de l’établissement avait avoué ne pas avoir toutes les informations complètes à ce sujet mais qu’il a eu vent seulement d’un projet de la commune. Il a pourtant émis l’avis de garder son emplacement au milieu de la ville malgré que le château soit étroit ou bien qu’on leur donne accès au Palais du congrès. Il a d’ailleurs fait remarqué que le casino manque de grande salle et surtout d’un bar de nuit qui ne doit jamais manquer dans une maison de jeu. Les dés sont donc jetés pour le Casino d’Arcachon, malgré la crise, le personnel fait de son mieux pour maintenir l’activité en marche et continuer à attirer la foule avec des petits avantages, espérons qu’ils réussiront là où d’autres n’ont pas réussi.