Jouer au casino en ligne

croupier

Le métier de croupier professionnel

Lorsque l’on évoque l’univers du casino, le métier auquel on pense immédiatement est celui du croupier. Découvrez les spécificités et les exigences de cette profession qui demande un dévouement total de la part des personnes qui l’exercent.

En quoi consiste le métier de croupier au sein d’un casino ?

Le croupier joue un rôle de première importance au sein des casinos. Celui-ci doit faire en sorte que les parties qui se jouent dans le secteur auquel il est affecté se déroulent bien. Dans ce cadre, la première mission du croupier est de s’assurer que les joueurs ont bien compris les règles du jeu et les respectent à la lettre. Chaque fois qu’une partie commence, le croupier est tenu de rappeler brièvement les grandes lignes des règles qui régissent le jeu auxquels les joueurs vont s’adonner. Au début d’une partie, c’est au croupier de prendre les paris effectués par les joueurs qui se trouvent autour d’une table de jeu. C’est à lui que revient le ramassage des mises et c’est également son rôle de rétribuer les heureux gagnants à la fin d’une partie. En plein cœur du jeu, le croupier assure l’animation et fait en sorte de captiver les participants et leur faire goûter à la véritable fièvre du jeu.

Il est important de mettre l’accent sur le fait qu’un croupier n’officie pas en solo. Il travaille en effet sous la supervision d’un chef de table. L’on notera au passage que le croupier peut prétendre au métier de chef de table, après quelques années d’expérience. Au vu des attributions du croupier, l’on peut être tenté de croire qu’il s’agit d’un métier qui est à la portée de tous. Il n’en est pourtant rien puisque cette profession implique certaines qualités que tout le monde ne possède pas forcément.

Quelles sont les qualités requises pour prétendre au métier de croupier ?

Le plus difficile dans le métier de croupier se trouve dans le fait que ce personnage se trouve pratiquement au centre du jeu mais doit pourtant se faire discret. Bref, le croupier doit savoir se faire comprendre et se faire entendre mais ne doit surtout pas être au centre de toutes les attentions.

Un bon croupier doit savoir observer ce qui se passe sur une table de jeu. Il doit être plongé à 100% dans le jeu tout en étant aux aguets quant au comportement des joueurs. En plus de suivre le cours de la partie, le croupier doit ainsi s’assurer qu’aucun des participants n’a recours à des moyens frauduleux comme la triche, que les règles sont parfaitement suivies et que tout le monde respecte à la lettre les conditions de jeu. Tout ceci suppose que le croupier soit parfaitement concentré. Ceci peut se révéler ardu lorsque l’on sait qu’une partie peut durer trois quarts d’heure d’affilée voire plus. Du fait du degré de concentration que nécessite chaque partie, le croupier prend systématiquement un quart d’heure de pause après chaque partie.

Un bon croupier doit savoir garder son calme en toutes circonstances. Il n’est pas rare que cet employé de casino subisse des agressions verbales de la part des clients. Dans ce genre de situation, le croupier doit impérativement garder son sang-froid. Pour cela, une parfaite maîtrise de soi est exigée.

Du point de vue « technique », le croupier doit être habile de ses mains. Il doit par exemple être capable de manipuler des cartes d’une manière fluide. Cela ajoute au plaisir de jouer des participants. Il doit également être habile avec ses neurones et maîtriser à la perfection l’art de manipuler les chiffres. Il doit faire preuve de rapidité au moment d’annoncer les gains afin d’inciter les joueurs à miser.

Enfin, il ne faut pas oublier le fait que les casinos sont généralement des établissements prestigieux fréquentés par une clientèle bien souvent select. Pour éviter de heurter la sensibilité de certains, un bon croupier doit avoir des bonnes manières et s’exprimer de façon correcte.

En définitive, la profession de croupier implique que l’on travaille constamment sous pression mais il ne faut jamais laisser transparaître les manifestations émotionnelles négatives et rester constamment enjoué.

Comment devient-on croupier professionnel ?

Pour pouvoir prétendre à un poste de croupier professionnel ou suivre une formation dans le but d’exercer ce métier, il faut impérativement être âgé de plus de dix-huit ans. Le casier judiciaire doit quant à lui être vierge et le nom du candidat doit figurer dans les listes électorales. Pour ce qui est des diplômes et autres certificats exigés, il n’en existe aucun en particulier mais il est préférable de posséder au moins un baccalauréat.

Si l’on s’intéresse à la formation pour devenir croupier, celle-ci se fait généralement en interne, au sein d’un casino. Pour apprendre les rudiments du métier, il faut d’abord être croupier, à condition bien sûr de posséder les différentes qualités requises citées plus haut. Il va sans dire qu’un croupier qui débute ne sera pas assigné à des tables où se tiennent des jeux compliqués comme la roulette française par exemple.

Il est utile de préciser qu’un prétendant au métier de croupier a la possibilité de s’inscrire auprès d’une école accréditée comme la Cerus Academy de Lyon ou encore le FCC Premier sis dans la ville d’Aix-en-Provence.

Le salaire du croupier professionnel

Dans les casinos français, le croupier ne perçoit que son salaire. Contrairement à ce que certains pourraient être tentés de croire, les croupiers qui officient dans l’Hexagone n’empochent aucun pourcentage sur les pourboires et n’obtiennent pas de prime particulier par rapport aux résultats des parties qu’il a supervisées. La situation n’est toutefois pas le même dans tous les pays du monde. Ainsi, dans les casinos suisses, américains et monégasques, ça se passe différemment. Dans certains cas, les joueurs qui ont empoché le gros lot en offrent une partie au croupier, en respect aux traditions.