Jouer au casino en ligne

mode emploi

Le Poker : historique et mode d’emploi

D’où vient le Poker ?

La véritable origine du jeu est sujette à controverse. Entre la « Poque » amenée par les colons français débarqués en Louisiane au 18ème siècle, le « Pochen » allemand, le « Brag » anglais et le « Nas » des perses, où l’on voit apparaître pour la première fois la technique du bluff ou bien d’autres jeux qui comportant des similitudes, il est difficile de déterminer le lieu de naissance exact du Poker. On peut néanmoins affirmer qu’il a été baptisé ainsi en Amérique, à la Nouvelle Orléans, où il a acquis ses premiers adeptes. Le Poker s’est ensuite progressivement étendu, par les voyages des bateaux à vapeur parcourant le Mississipi, à commencer par l’Ouest, notamment pendant la ruée vers l’or. Ses premières variantes apparaissent durant la guerre de sécession : le Draw et le Stud. La deuxième moitié du 19ème siècle voit le Poker s’installer en Europe, sous la forme du Texas Hold’em qui demeure la version la plus populaire du jeu, particulièrement prisée des texans, d’où son nom. Propagé notamment grâce au World Series of Poker (compétition mondiale tenue à Las Vegas depuis 1970), le Texas Hold’em a éclipsé les autres variantes qui avaient fait connaître le jeu.

Comment jouer au Poker ?

Le Texas Hold’em étant la variante la plus connue, nous allons nous baser sur ses règles. Il peut accueillir 2 à 10 joueurs. Le but est de remporter les jetons des autres participants en ayant la meilleure main (parmi les 7 combinaisons de cartes possibles au Poker) ou en les poussant à se coucher. Avant que le donneur ne distribue les cartes (sauf si un croupier le fait), les 2 joueurs à sa gauche doivent s’acquitter des petite et grande blind (mises à l’aveuglette avant le début du jeu). Les 2 cartes de chacun sont distribuées dans le sens horaire, en 2 fois. A chaque fois, la carte, issue de la petite blind, est donnée face cachée. Le premier tour de mise, part du joueur à gauche de la grande blind et continue dans le sens horaire. Après ce tour, le donneur retire du jeu une carte cachée et révèle les faces visibles de 3 cartes qui seront communes, chacun peut donc les utiliser pour compléter sa main et créer une combinaison avantageuse. Le donneur retire une carte et en retourne une autre à chaque tour jusqu’à la cinquième mise. Les joueurs encore sur table confrontent alors leurs mains, chacune contenant des cartes choisies parmi les 2 individuelles et les 5 communes. S’il y a égalité, les gains sont partagés.